Les bonheurs quotidiens

Mardi soir, 17h30. C’est l’heure où tu franchis la porte, jettes ton manteau, me fais un câlin et cours sur ta batterie. Je n’entend que le son de tes baguettes qui viennent furtivement mais bruyamment taper le plastique, mais je sais que tu joues à la perfection. La grenadine au bord des lèvres, je te regarde, je t’admire. La lumière se fait de plus en plus rare, mais qu’est-ce que c’est beau, tes bras qui dansent dans l’ombre et les phares des voitures qui s’illuminent derrière toi. Et puis je réalise, que oui tu es bien là, chez nous.

Plus tard, ce sera au tour d’une des guitares, celle qui fait mal au doigt mais qui sonne si bien. Le soleil est parti, je décide d’allumer quelques bougies. A nouveau je te regarde, tu es beau. Et puis je réalise une seconde fois, que oui tu es bien là, chez nous.

DSC_0003 DSC_0011 DSC_0016 DSC_0023 DSC_0033 DSC_0043-1 DSC_0047 DSC_0058 DSC_0062

18 Comments
  • Julie La Blogtrotteuse

    08/05/2015 at 19:34 Répondre

    Tu m’as transportée… Avec tes mots, avec tes photos. Dommage que l’article soit si court, j’aurais bien aimé en lire plus… Mais du coup je repasserai, c’est sur !

  • jaiecrit

    23/03/2015 at 12:35 Répondre

    Il est si doux cet article, et je crois que l’essentiel est dit. Trouver de l’extraordinaire dans l’ordinaire.

  • Mathilda

    19/03/2015 at 23:23 Répondre

    Comme j’aimerais pouvoir en dire autant pour moi… J’ai l’impression de vivre ce que tu as vécu il y a quelques mois… Un au revoir …

    • Lisebery

      20/03/2015 at 09:20 Répondre

      Oh non, j’espère que ce ne sera que provisoire pour toi aussi. courage ♥

  • caelyblog

    18/03/2015 at 20:12 Répondre

    <3 <3 <3

  • dreasire

    18/03/2015 at 19:42 Répondre

    Oh c’est touchant <3

  • letizia

    18/03/2015 at 18:46 Répondre

    sympa cette photo avec bougie et cactus, belle ambiance!

  • Lesdoucesparoles

    18/03/2015 at 15:04 Répondre

    Très jolie texte et sublimes photos. J’adore ton univers.

  • ducotedechezma

    18/03/2015 at 14:00 Répondre

    Dans tes mots, dans tes photos, on sent tout l’amour que tu lui portes et comme une pointe d’émerveillement à le (sa)voir à tes côtés… Puisse cet émerveillement durer longtemps….

  • Myriam

    18/03/2015 at 09:35 Répondre

    Joli texte 🙂

    Myriam

  • Amélie

    18/03/2015 at 09:27 Répondre

    C’est si joli de rendre un hommage à ceux qu’on aime. Plein de poésie et d’amour.

  • Virginie B

    18/03/2015 at 09:00 Répondre

    profite pleinement de ce bonheur de l’avoir prés de toi !

  • mimireliton

    18/03/2015 at 07:27 Répondre

    Le bonheur de réaliser que ce qu’on a nous suffit….

  • Livresse des Mots

    17/03/2015 at 23:56 Répondre

    Un très bel article… si juste, si émouvant.

  • debobrico

    17/03/2015 at 22:45 Répondre

    Tu décris presque le son d’une batterie électronique de façon poétique… Ici aussi l’amoureux est batteur, mais je t’avoue que je trouve la batterie électronique assez insupportable… J’ai l’impression d’avoir autant de bruit qu’avec une classique sans la musique… Vous avez des astuces?

    • Lisebery

      18/03/2015 at 13:38 Répondre

      Aucune astuce, ce bruit est juste bruyant comme tu dis.. Mais comme je sens que ça lui fait du bien je prend sur moi (sauf si je suis en train de travailler) en attendant le jour où on pourra enfin mettre la vraie 🙂

  • Andréanne

    17/03/2015 at 22:12 Répondre

    c’est beau et touchant 🙂

Post a Comment