Je suis photographe

« Et toi tu fais quoi dans la vie ? »

Cette question, je l’ai tournée dans tous les sens depuis le 15 Septembre 2015, jour où après avoir soutenu mon mémoire face à 3 personnes qui m’avaient tellement appris en si peu de temps, j’ai obtenu mon Master « Economie territoriale & développement » parcours Conduite de projets de développement territorial (atchoum). J’ai toujours eu du mal à expliquer ce que j’étudiais, c’était sûrement un signe non ? (Oui je vois des signes un peu partout!).

Lecture optionnelle // En sortant du lycée, je voulais travailler dans la Publicité (Mais qu’est-ce qui m’a pris n°1) (je lisais sûrement un peu trop de magazines et regardais un peu trop de séries d’ados – ça m’avait retourné le cerveau). J’aimais beaucoup le côté créatif/artistique, et je voulais faire une licence Information-Communication. Après qu’une conseillère d’orientation m’ait sorti son discours pré-formaté « Non mais ne fais pas une école d’art c’est complètement bouché, qui peut être artiste aujourd’hui c’est n’importe quoi! » parce que j’avais répondu instinctivement à son questionnaire débile, censé m’aider à trouver ce que je voulais faire de ma vie (ça fait beaucoup d’ambition pour un simple bout de papier non ?). Bref cette licence me plaisait plus ou moins, mais je détestais l’université dans laquelle j’étudiais alors après un semestre j’ai tout quitté (grosse rebelle) et recommencé une licence Economie-gestion (Mais qu’est-ce qui m’a pris n°2) à Paris 7. Je ne sais pas vraiment par quel miracle j’ai survécu et obtenue ma L1, puis ma L2. J’ai ensuite suivi E. jusqu’à Grenoble pour y terminer ma licence, faire un M1 et finir en M2 (qui a en fait été la seule année sur les 5 d’études supérieures qui m’a réellement plus !). Ce parcours assez « classique » a été ponctué, chaque année, de recherches désespérées pour trouver ma voie, sans réel succès. Avec le recul, je ne comprend pas comment j’ai réussi à tenir 5 ans. J’ai simplement la sensation de m’être laissée portée au fil des années et travailler un minimum pour ne pas passer plus de temps dans quelque chose qui ne me plaisait pas plus que ça.

Tout cela m’a conduit au 15 Septembre 2015, fraîchement diplômée, à chercher un joli petit travail. Mais après 4 mois de recherches, je n’avais eu qu’un seul et unique entretien qui n’avait abouti à rien. Certes le domaine que j’ai choisi est un peu bouché et c’est la crise. Oh oui la crise. Mais quand même, quand on est jeune et très motivé, on a du mal à comprendre tout ça. Plus le temps passait et plus je me sentais « déconnectée ». Les annonces, toutes plus inintéressantes les unes que les autres et bien loin de mes envies, m’ont totalement découragée, je l’admets.

Parallèlement, j’ai reçu plusieurs propositions pour des petits projets photos (j’avais même reçu une « vraie » grosse proposition en Septembre, pour un vrai de vrai job de photographe), qui m’ont conduit à vouloir y croire. Petit à petit, il a bien fallut lui laisser un peu plus de place à ce petit, tout petit rêve, bien coincé tout au fond de ma tête. (Enfin de la place il y en avait puisque le monde du travail avait écrabouillé mon premier rêve). Et puis je vous le disais, j’ai la facheuse habitude de voir des signes partout. Et là il y en avait beaucoup ! Et puis pendant les vacances de Noël, un jour où on rentrait d’une randonnée en montagne E. m’a dit « je crois en toi » et que c’était le moment idéal pour essayer pour de vrai. J’ai donc commencé à dire petit à petit autour de moi que je voulais « tenter ». Et voir leurs yeux briller quand j’en parlais à fini de me convaincre. C’était le moment idéal. C’était exactement ce qu’il me fallait. Les premières demandes de mariage sont arrivées… Puis les contrats, les vrais, ceux qu’on signe avec des paillettes plein le cœur. Je suis admirative de toutes ces personnes qui croient en elles et finissent par construire leur métier, celui de leur rêve. Alors pourquoi pas moi ?

Aujourd’hui les jolis projets continus d’arriver, tout doucement, mais en m’apportant toujours le même sourire.

Ma tête est tellement prise par tout ça que j’avais oublié de vous en parler ici. C’est pourtant un peu grâce à vous tout ça. Alors je voulais déjà vous dire merci, et puis aussi vous dire, que si vous souhaitez que je vous accompagne quelques heures pour créer de jolis souvenirs ou même dans un des meilleurs moments de votre vie, j’en serai très honorée. Et pour les Grenoblois/Lyonnais, je serai à Grenoble entre le 18 Avril et le 1er Mai ;).

lisebery-logo-perfect

DSC_2197

DSC_0125-3lisebery.comDSC_0656DSC_0094-2

26 Comments
  • Audrey

    07/10/2016 at 15:05 Répondre

    Ouhlàlà! J’aurais pu écrire quelque chose… tenter de croire en sois!
    Une belle histoire ! 🙂

    • Audrey

      07/10/2016 at 15:16 Répondre

      oopppsss, je voulais dire : j’aurais pu écrire quelque chose comme ça à mon sujet…
      tenter de croire en sois… une belle histoire…

  • jessiesilly

    12/04/2016 at 20:51 Répondre

    Oui tu es photographe 😀 une vrai perle rare je le sais !!

  • Sarah Travels (a Lot)

    28/03/2016 at 15:17 Répondre

    Tres jolies photo =)

  • Albane

    28/03/2016 at 11:40 Répondre

    Je suis persuadée qu’il ne faut pas chercher où l’on doit aller dans la vie. Si l’on s’écoute et que l’on fonce droit vers ce qu’on aime, tout s’enchaine naturellement. Ca a été le cas pour toi et c’est génial. Je suis persuadée que ça y est, tu as trouvé ta voie. Tu es très talentueuse. Alors bonne route 🙂

  • Chloé

    27/03/2016 at 20:37 Répondre

    Bon courage dans cette entreprise, tu as un vrai talent, emplis de poésie tes futurs projets et plus beaux jours de la vie de tes « clients »!

  • mllebabooshka

    26/03/2016 at 23:17 Répondre

    Tes photos sont magnifiques et pleine de poésie.

    Une Grenobloise

  • Tippy

    26/03/2016 at 16:26 Répondre

    Et comme tu as bien fait d’y croire jusqu’au bout ♡ Je te souhaite le meilleur, je suis certaine que tu vas mettre des étoiles dans les yeux de beaucoup de personnes… 🙂
    Des bisous Elise

  • louandreaas

    26/03/2016 at 11:46 Répondre

    Je me retrouve beaucoup dans ton parcours, dans tes hésitations, tes doutes.
    Difficile de se trouver, de s’y retrouver, de mettre de côté les barrières, les risques du métier, la crise, les débouchés, pour se laisser aller à faire ce que l’on aime vraiment, ce qui nous motive.
    Tu y es parvenu et je trouve ça formidable. J’aime d’ailleurs beaucoup ton travail et je suis heureuse pour toi, que tu ais pu en faire ton métier.
    Je te souhaite une très bonne continuation, et merci pour cet article.. 🙂

  • La vie nous réserve parfois bien des surprises 🙂 Je suis certaine que ce métier est LA voie dans laquelle tu devais finir par te retrouver, je te trouve très talentueuse, et plus encore dotée d’une jolie sensibilité. Je te souhaite plein de belles rencontres et de projets qui font pétiller les yeux et battre le cœur un peu plus fort.

  • Marie

    25/03/2016 at 21:18 Répondre

    Un petit mot de félicitation pour ton très beau blog que je viens de découvrir avec plaisir … et que je suivrais sans aucun doute ! Belle continuation
    Marie
    http://blog-jardinsauvage.blogspot.fr/

  • lolli15

    25/03/2016 at 19:41 Répondre

    Je commence à croire la vie ne se passe jamais comme nous l’avions prévu et qu’elle est faite de belles surprises et de tournants surprenants que nous devons explorer 😀 C’est super que tu ai trouvé ta voie !

  • Livia

    25/03/2016 at 15:20 Répondre

    tout simplement BRAVO!

  • Marie

    25/03/2016 at 14:25 Répondre

    Félicitations et belle route!

  • Aurélie

    25/03/2016 at 10:28 Répondre

    Bravo bravo, j’admire les gens qui vivent leur rêve jusqu’au bout. En tout cas moi aussi je crois en toi. 🙂

  • marionromains

    25/03/2016 at 08:53 Répondre

    J’ai beaucoup aimé lire cet article. Il me parle beaucoup, à moi qui peine tant à laisser mes rêves devenir projets plutôt douces lubies abstraites.
    Je t’envoie pleine de bonnes ondes pour ce métier de photographe en tout cas. Tes photos me plaisent énormément, et me donneraient envie de me marier rien que pour la séance photo qui va avec ! 🙂

  • Carnet de printemps

    25/03/2016 at 07:16 Répondre

    Roh ça y est c’est officiel !! Bravo Elise ! de nouveaux projets s’ouvrent à toi et plein de bonheur t’attend, j’en suis sûre ! <3

  • Justine

    24/03/2016 at 21:10 Répondre

    Super !!! Bon courage ! mais tu es si talentueuse que tout va bien fonctionner pour toi 🙂 Je suis absolument convaincue que, au final, cette crise a du bon, elle nous pousse à réaliser nos rêves ou du moins poursuivre nos envies car nous n’avons rien à perdre ! pour moi c’était partir (tel un escargot, mes affaires sur mon dos !) chercher un poste en Allemagne, là où je voulais vraiment vivre et je l’ai tenté car je ne trouvais au final rien qui me convenait en France et n’avait rien à perdre… Et ça a payé ! Comme l’a affirmé une de mes collègues hier « un pas courageux est toujours payant ! » désolée pour la traduction qui rend la phrase foireuse mais je pense qu’elle a raison et ton article aujourd’hui m’y a fait repenser 🙂

  • Apolline

    24/03/2016 at 17:37 Répondre

    Je suis admirative! Je me cherche encore à vrai dire, donc ton article me rend optimiste. Après tout, on a le droit de prendre le temps de réfléchir à ce que l’on veut vraiment faire de notre vie.

  • Laura

    24/03/2016 at 17:11 Répondre

    Que c’est difficile de trouver sa voie, la vraie, celle qui est vraiment faite pour nous. J’ai l’impression que l’école n’aide pas à faciliter les choses, que l’on nous invente des vocations pour mieux nous perdre et je vois beaucoup de personnes perdues autour de moi.
    Je suis contente de lire que tu fais un job qui te plait vraiment aujourd’hui, et je te souhaite beaucoup de bonheur là dedans, c’est précieux <3

  • Ornella

    24/03/2016 at 16:40 Répondre

    J’ai un parcours assez différent du tiens et pourtant je te comprends sur pas mal de points. Je n’ai pas fait d’études, j’ai eu des petits boulots, essentiellement en tant qu’hôtesse de caisse. Et aujourd’hui, même pour trouver dans un milieu où tu as de l’expérience, ça devient compliqué. J’aimerai tellement exercé un métier qui me passionne… Je me renseigne pour faire une formation d’auxiliaire vétérinaire en alternance mais trop de demande et très peu d’employeur. Mon entourage m’a déjà soumis l’idée de devenir photographe et quelques personnes m’ont déjà demandé pour des séances rémunérées mais j’ai toujours refusé. Pourtant, à 10 ans, je voulais être photographe animalier. Je pense que les animaux et la photo ont toujours fait partie de moi. Mais ayant un gros manque de confiance en moi et sachant que j’ai encore d’énormes progrès à faire en photo, je n’arrive pas à me dire le fameux « pourquoi pas moi ? » Malgré tout, merci pour cet article qui me met du baume au coeur et qui me donne envie de persévérer.

  • Je trouve ça vraiment génial de réussir à faire ce qu’on ne pensait pas possible, j’ai une grande admiration pour les gens qui, comme toi, se jette à l’eau et ça marche 🙂 Bravo et bonne continuation !

  • Marie | Les tribulations de Marie

    24/03/2016 at 15:53 Répondre

    \o/ bravo de t’être lancée ! 🙂 je suis sure que tu as un bel avenir photo devant toi

  • Amélie

    24/03/2016 at 15:48 Répondre

    C’est assez fou car je me reconnais bien dans ce que tu décris là. Pas pour la partie des études car j’ai adoré mes études même si de mon côté aussi les débouchés ne sont pas terribles, mais bien pour la recherche d’emploi pas spécialement fructueuse, et plus que tout pour l’envie de devenir « photographe » et se réaliser complètement dans ce métier. J’ai décidé de me lancer aussi mais en « à côté ». Je cherche toujours à m’épanouir en communication pour le moment mais j’alimente aussi des projets photos. Comme toi je suis hyper attachée aux « signes » et je crois que quand une idée nous trotte trop longtemps dans la tête, les signes se démultiplient ! Sans rien demander, j’ai eu aussi des opportunités un peu « tombées du ciel » (enfin grâce au blog surtout qui est finalement une belle vitrine de notre travail) et ce sont ces petits déclics qui nous poussent à croire en nos rêves et à les réaliser ! Je te souhaite plein de succès dans ce métier, tu le mérites vraiment et tu as une sensibilité particulière que j’aime beaucoup suivre sur Lisebery ! Hâte de découvrir tes projets ! Belle route Elise !

  • Jolyprey

    24/03/2016 at 15:41 Répondre

    Ma petite Lisou, crois-moi, tu as du monde derrière toi.

    Bises, la plus petite des petites filles modèles (celle avec des tâches sur la tronche, qui est au travail (hein ?) et qui se demande ce qu’elle fait là).
    Encore des bises.

  • Jeremy

    24/03/2016 at 15:39 Répondre

    Je dis oui et re-oui ! Et on se voit à Lyon (collègue :D) 🙂

Post a Comment