En montagne avec … Djisupertramp

Il y a un mois je vous présentais mon amour pour la montagne et mon idée de lancer un projet collaboratif : « En montagne avec…« .
Le principe est simple : recevoir un invité chaque mois pour qu’il vous parle de son histoire d’amour montagnesque (avec photos à l’appui!).

Merci infiniment d’avoir été tous si enthousiastes ! J’ai reçu beaucoup de propositions très chouettes, mais évidemment j’avais déjà une petite liste d’invités en tête et les prochains mois sont déjà réservés (et je peux vous dire que l’on va en prendre pleins les yeux!), mais je souhaite faire durer ce projet le plus longtemps possible alors je garde toutes vos propositions bien au chaud pour la suite !

Et aujourd’hui, c’est Jeremy, ou Djisupertramp, que je reçois ! Eh oui, je ne pouvais pas faire ce projet sans inviter ce talentueux vidéaste et photographe, dont je vous avais déjà parlé par ici. Vous le connaissez donc sûrement déjà, mais il nous raconte aujourd’hui combien et comment il l’aime la montagne… tout ça illustré par de magnifiques photos qui mettent des paillettes pleins les yeux et donne envie d’aller gravir ces beaux sommets illico ! Zou c’est parti pour la balade…

djisupertramp

Tout a commencé très petit, j’ai très vite été mis sur des skis mais je préférais chouiner que les chaussures me serraient trop. Mes parents m’ont toujours emmené dans les Alpes mais quand j’étais ado, c’était tellement plus cool de faire du skate que marcher en montagne, il n’y-avait pas de but après tout, c’est vrai. « Pourquoi aller marcher ? C’est ch*ant, ça sert à rien. » Sûrement au grand damn de mes parents.

Et puis, force est de constater que mon esprit s’est ouvert, le temps filait et je m’ouvrais au voyage, dans chaque pays j’étais émerveillé. À chaque escale, elles me manquaient. Je ne vis pas loin des montagnes mais je n’en suis pas tout près non plus et pourtant, elles me manquaient. Savoir qu’elles étaient là, accessibles, même si elles ne faisaient pas parties de mon quotidien, me rassurait, m’émerveillait. Un beau jour de septembre 2013, je suis parti à Chamonix, c’était la première fois et pourtant je l’avais tant rêvé, tant potassé que c’est comme si je retrouvais une vieille amie. On a chargé des sacs beaucoup trop lourds comme des randonneurs débutants, 1000m de dénivelé à avaler, 17kg sur le dos pour me calmer et le Mont Blanc comme toile de fond. J’étais parti en quête d’aventure et d’émerveillement, je suis rentré les orteils en sang, la bretelle du sac à dos déchirée par le poids du matériel, le faciès exténué mais le sourire vissé sur mon visage en disait long sur le bonheur, la liberté et le sentiment de plénitude ressenti pendant ces 2 jours à 2500m.

J’en avais rêvé, on l’a fait ! Une rando des plus simples au premier abord, ma toute première mais surtout le souvenir inoubliable d’un premier amour, d’un coup de foudre lent mais intense pour ce massif du Mont Blanc, du bivouac et des émotions ressenties là haut. De ma première nuit là haut sous une voie lactée incroyable, à aujourd’hui, j’y suis retourné encore et encore, des Aiguilles Rouges à la Chartreuse, du Beaufortain aux Alpes du Léman, des Alpes françaises aux Alpes suisses.

Je me suis mieux équipé, j’ai eu trop froid malgré tout par une nuit bien fraîche en tout début de saison, trop soif en rando au milieu de l’été, été émerveillé par des millions d’étoiles, ai monté et démonté la tente à la lueur de la frontale et goûté à tout ce qui fait le bonheur de partir en bivouac. Partir dans l’après midi quand tout le monde redescend et que l’on monte, l’excitation des derniers mètres de dénivelé avant de découvrir la vue qui nous accompagnera jusqu’au lendemain, redescendre fatigué mais heureux.

Heureux d’avoir vécu ces moments, on vient les chercher c’est vrai mais on en vit tellement plus là haut. Le montagne pour moi c’est tout ça et encore plus. Le bonheur de la découvrir sous un autre visage à chaque saison, ce sentiment de plénitude et de liberté, se sentir tout petit face à ces immenses montagnes. Écouter le silence, cette envie d’aller voir encore plus haut, de se lancer dans l’alpinisme, venir et repartir en laissant le moins de trace possible et continuer à vivre toutes ces émotions en montagne. Le montagne c’est l’émerveillement constant, la montagne c’est la liberté.

La montagne me rend plus débrouillard, plus rêveur, plus courageux. Elle me rend aussi plus motivé que jamais à apprendre à la connaître, à gagner en condition physique en plaine, pour revenir me surpasser dans les Alpes. Mais aussi lire des livres et regarder des documentaires pour être encore plus sensibilisé, y retourner pour gagner de l’expérience sur le terrain. Une passion désormais viscérale, une quête perpétuelle d’évoluer et de progresser dans le but d’être encore plus à l’aise, rêver de cavaler sur des crêtes et des aiguilles dans quelques dizaines d’années, s’employer pour atteindre cet objectif, ce but unique que de continuer à prendre un plaisir incommensurable à fouler les pentes alpines, peu importe la douleur de la montée ou la fraicheur de la nuit, la récompense au petit matin des premiers rayons du soleil qui balaient la peau au sommet, la beauté de la voute celeste, des couchers et lever de soleil et des histoires que l’on y vit, valent n’importe quel sacrifice. Plus qu’une passion, un besoin, la montagne c’est une vieille dame qui nous fait rêver avec ses histoires, une belle dame qui nous tape dans l’oeil avec sa beauté, celle que l’on a plaisir à retrouver pour se livrer et rêver.

Retrouvez Jeremy sur son blog et sur instagram

Capture d’écran 2016-03-11 à 10.53.57 DSC00220-1920x1280DSC00216 DSC00230-nobarrier-1920x1280 DSC00475 DSC05548-1770x1280 DSC05147 startrailchetzeron_lowresDSC04573DSC04223DSC00240

 

11 Comments
  • Lou

    17/04/2016 at 09:56 Répondre

    Ouaaaaaaaaaaaaaaahhhhh ! Les photos sont sublimes ! J’adore !
    Merci pour la « petite » escapade en montagne !

  • Days Of Camille

    11/04/2016 at 21:24 Répondre

    Très jolies photos, j’aime beaucoup ! Un plaisir autant sur la lecture que sur le visuel! Que ce beau projet continue, j’adore le concept 😉

  • ItineraMagica

    10/04/2016 at 22:15 Répondre

    Je découvre cet article grâce à Julie, qui nous a toutes les deux nominées aux Liebster Awards, et j’aime le charme et l’atmosphère de ton blog, ces paysages de montagnes, ces photos superbes… Je reviendrai ici !

  • Madeleine à bicyclette

    07/04/2016 at 19:57 Répondre

    Merci pour la jolie découverte, on ressent à travers ses mots et ses photos quelqu’un de très passionné! Les photos sont juste dingues.

  • Mel's way of life

    03/04/2016 at 16:42 Répondre

    J’adore ton univers, et le sien ! Les photos sont démentes <3
    Bises

  • lolli15

    02/04/2016 at 17:46 Répondre

    Des photos à couper le souffle, je n’en attendais pas moins de Jérémy 🙂 Mais là il a mis le paquet 😀 Pour mon plus grand bonheur

  • Marine

    01/04/2016 at 22:36 Répondre

    Les photos sont à couper le souffle. Je suis Jérémy depuis un petit moment maintenant, et c’est toujours avec grand plaisir que je découvre son travail.

  • Aurélie

    01/04/2016 at 11:05 Répondre

    Je suis d’accord, impossible de ne pas inviter Jérémie à partager avec nous son amour pour la montagne. Rolala je ne me lasserai jamais de ses incroyables photos !

  • Letizia

    01/04/2016 at 09:15 Répondre

    En tant qu’amoureuse de la montagne <3 J'adore cette nouvelle série Elise et commencer avec Jérémy, tu pouvais difficilement faire mieux… Je me réjouis de lire les prochains 😀 !

  • marionromains

    01/04/2016 at 08:57 Répondre

    Merci pour cet virée en montagne avec Jérémy, dont j’adore les photos, toujours, toujours.

  • Liilice

    31/03/2016 at 23:55 Répondre

    Haaa mais lire ce beau témoignage juste avant de se coucher c’est être certaine de passer une belle nuit ♡ Et comment mieux démarrer cette série qu’avec les mots et les photos de Jérémy … 😉

Post a Comment